Que faire en cas de sinistre suite à une catastrophe naturelle ?

Que faire en cas de sinistre suite à une catastrophe naturelle ? Cet article vous répond et vous aidera dans la déclaration de sinistre causé par une catastrophe naturelle.

 Catastrophe naturelle en assurance

Hormis les contrats d’assurance des dégâts pour bateaux, l’assurance catastrophe naturelle est automatiquement impliquée dans tous les contrats d’assurance de dommages. Elle permet de jouir d’une indemnisation en cas de catastrophe naturelle dans le délai de 3 mois maximum et une avance sur l’indemnité après l’annonce de sinistre. La déclaration par un pouvoir public dans d’un arrêté interministériel officialisant l’état de catastrophe naturelle publié au journal officiel vous met au garantie que l’assureur vont prendre en charge votre sinistre.

Le bon geste

Une fois que la situation vous permet, il est temps de se mettre à l’action, car le travail qui vous attend est très pénible.  Trier et jeter les choses inutilisables qui ne peuvent pas attendre jusqu’au passage de l’expert, nettoyer les pièces d’habitation et aérer la maison, déplacer et débrancher les appareils électroménagers à proximité de danger. Mais n’oubliez pas de filmer ou photographier tous les biens endommagés pour prouver à votre assureur. Cela ne suffit pas pour avoir une indemnisation à la valeur juste. Il vous faut aussi lister et garder les documents tels que les factures d’achat, les bons justificatifs garantis et meubles ou les appareils électroménagers photographiés. Tous ces documents pourront servir de preuve à votre assureur et à la mairie aussi selon le cas pour avoir une aide financière. Et pour les dommages sur le logement, il vaut mieux garder en l’état jusqu’au passage d’expert pour faciliter l’évaluation du dégât.

Déclaration à l’assureur

Observez d’abord votre contrat d’assurance habitation si vous êtes bien garanti pour les catastrophes naturelles. Si la réponse est oui, il faut entamer la procédure de déclaration. Contactez le plus tôt possible votre assureur. Le délai pour déclarer le sinistre causé par une inondation ou une coulée de boue est d’une dizaine de jours ouverts après l’officialisation de la catastrophe naturelle proclamé par un arrêté interministériel. Dans le cas moins important, le délai est 5 jours ouverts à partir du jour du sinistre. Votre assureur vous montrera les détails de formalités à procéder pour indemniser et les façons pour protéger qui empêche s’aggraver le dégât. Une fois que vous et votre assureur vous mettez d’accord sur le montant d’indemnisation, votre assureur vous paie dans 30 jours. Dans le cas de retard d’indemnisation d’assurance, vous avez le droit à un double intérêt sauf si l’assureur a prouvé la raison de retard.

Comment se déroule l’indemnisation pour le locataire par l’assurance incendie ?
Catastrophes naturelles : les conditions d’indemnisation