Qui est concerné par le statut jeune conducteur ?

jeune conducteur

L’assurance auto jeune conducteur est un type de garantie réservé à une catégorie précise d’automobilistes. Ce statut est attribué aux clients qui pourraient représenter un risque pour les compagnies d’assurance. Les assureurs n’accordent que certaines garanties aux automobilistes qu’ils jugent encore trop peu expérimentés, d’où la création de l’assurance pour nouveaux conducteurs.

Le statut de jeune conducteur : une notion difficile à cerner

Les mots « jeunes conducteurs » désignent généralement une catégorie de personnes d’un certain âge. Ce terme fait souvent penser aux automobilistes qui viennent juste d’avoir l’âge légal pour prendre le volant. Cette définition est plus ou moins exacte. Mais dans le monde de l’assurance automobile, le concept ne se limite pas uniquement à cette appréhension.

Les assureurs prennent souvent de gros risques en acceptant de couvrir certaines automobilistes. En effet, le contrat d’assurance les engage à réparer tous les dommages que leurs clients pourraient subir ou engendrer. D’après les compagnies d’assurance, ce sont surtout les jeunes automobilistes qui les exposent le plus à ce genre de danger. Dans l’univers des assurances, le statut de jeune conducteur concerne tous les automobilistes qui sont susceptibles d’être à l’origine d’un incident. Ainsi, l’âge n’a pas de réelle incidence sur la manière de les qualifier. Le client portera toujours la dénomination « jeune» si l’assureur estime qu’il s’agit d’une personne peu prudente sur la route.

Les statistiques ont révélé que l’âge avait très peu à avoir avec le nombre d’accidents de voiture. Contrairement aux idées reçues, les personnes âgées sont rarement à l’origine des incidents qui se produisent sur les routes. Il semblerait même qu’ils soient les meilleurs types de client que les compagnies d’assurances puissent espérer avoir. Mais même chez les seniors, certains individus sont encore qualifiés de jeune automobiliste. Alors, qu’en est-il réellement ? Si vous souhaitez obtenir immédiatement la réponse à cette question, vous pouvez voir ici.

Les personnes qui viennent d’obtenir leur permis de conduire

En moyenne, l’âge des nouveaux conducteurs se situe aux alentours de 18 ans. En effet, le permis de conduire est accessible à partir de cet âge, et la plupart des personnes décident de le passer à ce moment. Il est alors tout à fait normal que la connotation « jeune » concerne essentiellement des individus qui se trouvent dans cette tranche.

Toutefois, il ne faut pas oublier certaines personnes ne passent leur permis que lorsqu’elles en auront vraiment besoin. Ainsi, il est possible de rencontrer des automobilistes qui n’ont pas commencé à conduire qu’à l’âge de 30, 40 voire 50 ans. Même s’ils ne sont plus vraiment dans la fleur de l’âge, ils peuvent toujours être qualifiés de nouveaux conducteurs. Contrairement aux automobilistes qui roulent avec leur voiture depuis plusieurs années, ils ont très peu d’expérience, et les compagnies d’assurance les considèrent toujours comme de jeunes personnes qui ont hâte de prendre le volant.

Par ailleurs, les individus qui ont perdu leur permis de conduire, et qui ont été obligés de le repasser, font également partie de cette catégorie. Le retrait du permis est généralement la conséquence d’une faute très lourde. Les personnes qui ont été sanctionnées doivent généralement repasser un examen de code et de conduite avant de pouvoir reprendre le volant. Les assureurs sont très méfiants vis-à-vis des automobilistes de ce genre, car ils peuvent représenter un manque à gagner important pour leur compagnie.

Les personnes qui n’ont jamais souscrit d’assurance à leur nom

En général, les compagnies d’assurances se basent sur l’expérience et l’historique du client pour définir son statut de conducteur. Les automobilistes qui conduisent depuis plusieurs années, et qui n’ont jamais eu affaire à un retrait de permis sont toujours très appréciés, et ils bénéficient souvent de plusieurs sortes de gratifications de la part des assureurs. Pour les autres, c’est systématiquement l’assurance auto jeune conducteur qui les attend.

Il est très de courant de rencontrer des personnes qui prennent régulièrement le volant, mais qui n’ont jamais souscrit d’assurance auto à leur nom. Pour les assureurs, ces individus sont toujours considérés comme de jeunes conducteurs. En effet, les compagnies d’assurance ne peuvent pas vérifier l’historique des automobilistes qui n’ont jamais signé de contrat. En acceptant de couvrir ce genre de client, l’assureur s’expose à un grand risque, car il investit dans quelque chose qui est très incertain.

Assurance auto pour jeunes conducteurs

Les assureurs n’ont pas peur de le dire : une assurance auto jeune conducteur coûte toujours plus cher, ou bien présente moins d’avantages par rapport aux autres formules qu’ils pourraient avoir à proposer aux clients. Les automobilistes qui font partie de cette catégorie sont souvent plus enclins à être à l’origine d’un accident de la route, c’est pourquoi les compagnies d’assurances préfèrent toujours prendre une très grande marge. Ce n’est qu’après avoir justifié de plus d’expériences, et d’un historique de conduite sans incident que le conducteur pourra prétendre à un type de garantie plus avantageux. En attendant, il devra s’en tenir à l’assurance pour nouveaux conducteurs.

Toutefois, les conditions et les garanties mentionnées dans le contrat peuvent toujours faire l’objet d’une négociation. Pour l’assuré, il s’agit d’un très bon moyen pour bénéficier d’une couverture complète et à moindre frais, même si celui-ci est fiché comme étant un jeune conducteur.

 

Faire appel à un spécialiste pour assurer une association
Comment éviter les impayés liés au COVID-19 ?